Tableau du samedi – 28 – Berthe Morizot

Je ne voudrais pas manquer ce rendez-vous pictural aussi je vous propose cette toile de Berthe Morisot. C’est peut-être l’artiste que je préfère entre tous et ils sont nombreux; Peu de temps pour faire une résumé du tableau mais Berthe a peint ici sa soeur Edma avec laquelle elle peignait.  Juste un dernier mot l’Académicien écrivain Jean Marie Rouart lui est apparenté…

Berthe-Morisot-Portrait-dEdma-1869

Tableau du samedi – François Biard

Je ne ferai pas un grand discours, juste partager un article du site Artips

Travestissement polaire

François-Auguste Biard, de son vrai nom François Thérèse Biard, est un peintre français, né le 29 juin 1799 à Lyon et mort le 20 juin 1882 à Samois-sur-Seine. Wikipédia

 

1863, Paris. Le peintre François-Auguste Biard achève une impressionnante peinture. Il vient de décorer l’intégralité du vestibule de la galerie de minéralogie. Sur les murs, on découvre une expédition française près du pôle Nord, peinte avec une grande précision.
On s’y croirait ! Et pour cause, Biard faisait lui-même partie du voyage. Le peintre était d’ailleurs bien accompagné…

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr
François-Auguste Biard, Expédition scientifique au Spitzberg de 1839, 1863, Vestibule de la galerie de Minéralogie et de Géologie, Paris. Détail de l’œuvre
Voir en grand

En effet, si l’on regarde attentivement au milieu des scènes de chasse aux morses et de scientifiques au travail, un personnage sort un peu du lot. Ce marin qui caresse un chien est en réalité… une femme ! Voici Léonie d’Aunet, la jeune compagne du peintre.
À l’époque, les femmes sont pourtant interdites dans ce genre d’expédition. Comment est-elle arrivée là ?

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr
François-Auguste Biard, Expédition scientifique au Spitzberg de 1839. Léonie d’Aunet caressant un chien, 1863, Vestibule de la galerie de Minéralogie et de Géologie, Paris. Détail de l’œuvre
Voir en grand

Revenons au moment de l’expédition, vingt-quatre ans plus tôt. Des géologues, botanistes et autres scientifiques embarquent pour l’archipel du Spitzberg, entre la Norvège et le pôle Nord. C’est la première expédition scientifique à y aller, il est donc indispensable qu’un peintre vienne immortaliser cet événement !
Décidée à suivre son compagnon, Léonie d’Aunet n’a pas d’autre choix que de se travestir (ce qui est alors puni par la loi).

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr
François-Auguste Biard, Expédition scientifique au Spitzberg de 1839. Scène de chasse aux morses, 1863, Vestibule de la galerie de Minéralogie et de Géologie, Paris. Détail de l’œuvre
Voir en grand

Dissimulant sa féminité sous des habits masculins, elle parvient avec la complicité du capitaine à tromper l’équipage pendant un temps. Grâce à ce subterfuge et à son courage, elle est en 1839 la première femme occidentale à atteindre ces terres polaires. Et c’est en souvenir de cet exploit que son compagnon d’alors lui rend hommage en la peignant au milieu de l’expédition, à la vue de tous.
Quoique… Son travestissement est si réussi que bien peu de visiteurs parviennent à la démasquer !

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr
François-Auguste Biard, Portrait de Léonie d’Aunet, vers 1845, huile sur toile, 21 x 24 cm, Musée nationale des châteaux de Versailles et de Trianon, Versailles
Voir en grand

J’aurai, à défaut d’autre, le mérite de l’originalité, étant la seule femme qui ait jamais entrepris un semblable voyage. Léonie d’Aunet 

Un peintre qui mérite d’être mieux connu.

François-Auguste Biard, Vue de l’Océan Glacial, pêche aux morses par des Groënlandais, 1841, huile sur toile, Château-Musée de Dieppe
Voir en grand

 

Pour en savoir plus :

Sur Léonie d’Aunet

Sur l’expédition de 1839

Sur la Galerie de Minéralogie et de Géologie

 

 

 

Tableau du samedi – partie de campagne

Beaucoup ont peint la campagne… Renoir, Manet mais aussi Fernand léger.

Fernand Léger, né le 4 février 1881 à Argentan dans l’Orne et mort le 17 août 1955, à Gif sur Yvette dans Essonne. est un peintre français,  aussi créateur de cartons de tapisseries et de vitraux, décorateur, céramiste, sculpteur, dessinateur, illustrateur. Il a été l’un des premiers à exposer publiquement des travaux d’orientation cubiste même si on a parfois qualifié son style de « tubiste » .

Résultat de recherche d'images pour "fernand léger œuvres d'art"

Alors on aime ou pas ce genre de peinture mais il est indéniable que c’est de l’art.

Et puis regardez bien le chien  c’est vraiment ma Neige !

Tableau du samedi – 23 – J.B. Ingres

On connait son violon, on connait sa baigneuse… Mais que sait-on véritablement de Ingres. Peintre né en 1780 et mort en 1867 – 81 ans pour l’époque c’est beau. Son père était lui même artiste sculpteur plus précisément. Il entre très jeune à l’académie de peinture de Toulouse. Il fit des études à Rome après avoir remporté le grand prix de peinture en 1801, ce qui lui coûtât le mariage prévu avec Marie-Anne Forestier elle-même peintre. Il eut David comme professeur. Il réalisa beaucoup de portraits dont son autoportrait à l’age de 24 ans.  Plus tard il épousera une jeune modiste qui fut son modèle. C’est elle qui pose pour le « Bain turc » et la Baigneuse que j’ai choisi de vous proposer.

Il fait parti des néo classiques. Lui-même fut enseignant et une bon violoniste.

260px-Ingres,_Self-portrait
autoportrait de Ingres (24 ans)

La Baigneuse Valpinçon également désignée sous le titre de Grande Baigneuse, daté de 1808 est conservé au musée du Louvre   peint  lors de son séjour à Rome en tant que pensionnaire de l’Académie de France, alors qu’il est âgé de 28 ans. Il constitue l’un des envois réglementaires de Rome à Paris qu’était tenu de faire le peintre dans sa qualité de pensionnaire de l’Académie. Son premier titre était Femme assise. Le motif de la figure sera répété, avec des modifications, dans deux autres œuvres, une version réduite dans un intérieur de harem, intitulée Petite Baigneuse, et comme figure centrale du Bain turc.

23 - Jean-Auguste-Dominique_Ingres_-_La_Baigneuse_Valpinçon

logo-tableau-du-samedi

TDS – 21 – Jacques Jourdan

logo-tableau-du-samedi

Un jour que je traînais mes sandales dans quelque vide grenier qui battait son plein un jour d’été de gros cagnard, j’ai dégoté un livre d’une édition inconnue, un recueil de poèmes sur les roses illustré de reproductions de tableaux de peintre inconnus mais qui gagnent à l’être (connus). Je vous propose donc « L’heure du thé » de Jacques Jourdan un peintre français ( classable dans les Impressionnistes )1880 – 1916 ;   mort jeune probablement durant  la terrible guerre. J’ai peu de renseignements sur ce peintre mais ici vous trouverez la page facebook semble t-il crée par ses petits enfants.

Mais dans ce recueil , j’ai encore quelques pépites que je vous distillerai tel le parfum des roses auquel ce livre est consacré.

En Attendant vous dégusterez bien une tasse de thé ç l’heure qui vous conviendra.

L’heure du thé de Jacques Jourdan

 

21 - tableau du samedi - L'heure du thé jacques jourdan

Tableau du samedi – # 20 Francisco Goya

20 - tableau du samedi Goya le jeu de colin maillard

Est-il besoin de présenter Francisco Goya…

Francisco José de Goya y Lucientes, dit Francisco de Goya, né le 30 mars 1745 à Fuendetodos près de Saragosse et mort le 16 avril 1828 à Bordeaux, est un peintre et graveur espagnol.l. Son œuvre inclut des peintures de chevalet, des peintures murales, des gravures et des dessins. Il introduisit plusieurs ruptures stylistiques qui initièrent le romantisme et annoncèrent le début de la peinture contemporaine. L’art goyesque est considéré comme précurseur des avant-gardes picturales du xxe siècle.

logo-tableau-du-samedi