Le tableau du samedi – amour toujours 8

Nous travaillons avec deux cerveaux Fardoise donne le thème et je publie

soleillant.lilou@gmail.com ou en commentaire sur mon blog

Fardoise décidément est une grande amoureuse… 

Je vous propose une toile de Jan van Eyck ; oui je déroge à mes chers Impressionnistes pour venir chercher  Les Epoux Arnofini . On dirait une miniature

Les époux Arnolfini ont revêtu leurs plus beaux habits pour cette journée si spéciale ! Ce riche marchand italien prend la pose aux côtés de son épouse, habillée pour l’occasion d’une élégante robe verte. La scène se déroule dans une chambre nuptiale, à l’abri des regards. Le doute plane : la jeune épouse attendrait-elle un enfant ? Seuls quelques invités ont le privilège d’assister à l’événement : le petit chien au premier plan, le photographe et surtout… le peintre lui-même ! Van Eyck signe un coup de génie puisqu’il s’est intégré à la scène par le biais du miroir derrière les époux.

Les Époux Arnolfini (1434), Jan van Eyck

Chez les amis de la peinture

 

Amande douce : lien

Covix : lien
Cendrine : lien
Chimère écarlate : lien
Fardoise : lien
Jak : lien
Kimcat : lien
Ma plumefée : lien
Monica :  lien                    
Tortue : lien

Zazarambette : lien

 

 

 

 

 

 

Des mots, une histoire récolte 37

Avec les mots : musique, cigogne, arbre, hésitation, envoûtement, copeau, quarantaine, sonner

Ecoute, écoute la musique du vent dans les arbres, on dirait du Bach ; c’est comme un envoûtement. Ecoute, écoute encore le bruissement du vol lourd des cigognes qui nichent sur le clocher de la vieille église romane. Ecoute écoute, la cloche qui sonne la prochaine messe de quarantaine. Elle appelle au souvenir du pauvre Dédé. C’est bête parfois la mort ! Ecoute écoute son histoire.
Avec Emilie, il a installé sa menuiserie, elle a la compta et lui au rabot. Emilie est partie l’an dernier, le crabe ! Ecoute écoute encore ; les copeaux de bois jonchaient le sol, c’est sans hésitation, à grand pas qu’il s’est dirigé vers l’atelier ;  il voulait terminer la restauration de la commode Louis XV. Las, il a glissé, sa tête frappant le béton.
Ecoute écoute la musique du vent dans les arbres ; une Toccata de Bach.

téléchargement

La quintessence de la sapience – 8/20

 

Monica breitz : lien
Tortue : lien 
Bonjour les expressions

J

 

 

 

 

Défi du 20 – février

chez Antiblues on défie de tricoter deux mots ou expressions  c’est ici 

Alors moi j’ai pris les deux mots   ARTICHAUT ET AMOUR DEFENDU

Le nouvel horoscope est arrivé. Ah, il en a fallu du temps pour le construire. Plus question d’animaux comme chez les Chinois et encore moins du zodiaque carrément dépassé.

Donc  soyons écolos et  fêtons la nature ; Les fleurs et les légumes sont à l’honneur.

Pour les natifs de février, ils sont sous l’influence de l’artichaut qui est un légume généreux comme l’expliquait Coluche ; il en reste plus quand on a fini ! Et avouez que sucer des feuilles c’est à la fois très frugal et très sensuel.  Mais attention, l’’artichaut  comme sont nom l’indique est un artiste chaud bouillant. Il devra réfréner ses ardeurs s’il approche un natif du Bleuet, très timide, au risque de tomber dans une salade de  luxure.

 

Résultat de recherche d'images pour "bleuet"

Chez Ghislaine 112 – La Vouivre

Le thème :  Hiver et/ou les mots : Vouivre, vivre, ivre, cuivre, givre, poursuivre, poivre et déprime

Je suis en pleine déprime.

J’ai poursuivi une chimère. J’ai entendu le chant des sirènes et c’est là, monsieur le commissaire, que je l’ai vu !  Oui je l’ai vu avec sa longue chevelure flamboyante comme le  cuivre. Je n’étais pas ivre du  tout. J’avais tout  au plus bu quelques bières irlandaises de celles qui laissent en  bouche, des effluves parfumés comme si j’avais croqué du poivre.

C’est en sortant du bar, monsieur le commissaire que j’ai entendu son appel et vu son ombre… Je me suis précipité mais le sol plein de givre m’a trahi. C’est pour cela, Monsieur le Commissaire que vous m’avez retrouvé cul par-dessus  tête après avoir descendu les escaliers comme sur des patins à roulettes. Oh non Monsieur le Commissaire, on ne vit  pas en cellule de dégrisement ; comment vais-je retrouvé la Vouivre ?

 

La Vouivre : La vouivre  est une créature fantastique mythologique. Elle prend la forme d’un dragon ou d’un serpent ailé, selon les traditions régionales …

C’est un roman de Marcel Aymé dont on a tiré un film magnifique avec Lambert Wilson

Brèves d’Histoire – le moulin à légumes

Le Moulin-Légumes, dont le brevet fut déposé le 16 février 1932 sous le numéro 732.100, est le premier ustensile inventé par Jean Mantelet. Il lui permettra de créer sa société et fameuse marque d’électroménager Moulinex qui va accompagner l’avènement de la société de consommation pendant les Trente Glorieuses.

L’anecdote dit que Jean Mantelet, las de manger les purées grumeleuses de sa femme, finit par s’enfermer dans son atelier de la Manufacture d’emboutissage de Bagnolet pour mettre au point une moulinette à légumes. L’appareil qu’il crée est rotatif pour un écrasement régulier, présente un fond convexe – et non conique – , et dispose d’un seul tamis pour tous les légumes.

Brevet du Moulin-Légumes déposé le 16 février 1932 par Jean Mantelet

Le 16 février 1932, il dépose un brevet et commercialise son « Moulin-Légumes » sur les foires. Encouragé par un prix au concours Lépine, il décide de se lancer dans la production de masse. Le succès est immédiat : 2 millions d’exemplaires seront vendus entre 1933 et 1935 ! De cette invention naît la société Moulin-Légumes. Jean Mantelet ne cesse alors d’innover : entre 1929 et 1953, il dépose 93 brevets !

En 1953, son Vélosolex lui donne l’idée d’intégrer un moteur électrique à ses appareils. Il crée alors le premier moulin à café électrique bon marché : le Moulinex, qui donnera son nom définitif à l’entreprise. Un chapelet d’inventions qui ont accompagné les Trente Glorieuses et présentées sous le fameux slogan de la marque : « Moulinex libère la femme ! »

Et voilà !