Petit jeu de lettres 172 – Barquentins

adjectif- au masculin  pluriel
terme de marine-
un trois mat –
ou un quatre mats

Barquentins

C’est un fameux trois-mâts, fin comme un oiseau
Hisse et ho, Santiano
Dix-huit nœuds, quatre cents tonneaux,   tonneaux de taurine
Je suis fier d’y être matelot

Ah ce pauvre Quentin ; il peut bien d’égosiller pour emmener ma Lady en balade rien n’à faire ; Les objectifs sont bien différents.

Tiens bon la vague et tiens bon le vent
Hisse et ho, Santiano
Si dieu veut, toujours droit devant
Nous irons jusqu’à San Francisco

Oui alors là réponds ma Lady c’est une coquille de noix antique, un barquentin , une barque, un rafiot qui a bien vécu ! et puis pas question de Valparaison, Ma lady rêve de banquise,  de  soleil de minuit et aurores boréales !

Je pars pour de longs mois en laissant Margot

Ben heureusement sinon ma Lady…. Et puis cette souris lui colle trop aux basques !

Hisse et ho, Santiano
D’y penser, j’avais le cœur gros
En doublant les feux de Saint Malo

Bon lui il pense tropique, et moi je  pense moustique et tique

Tiens bon la vague et tiens bon le vent
Hisse et ho, Santiano
Si dieu veut, toujours droit devant
Nous irons jusqu’à San Francisco

On prétend que là-bas, l’argent coule à flots
Hisse et ho, Santiano

Houla je crois plutôt que ce sera crotte de bique

On trouve l’or au fond des ruisseaux
J’en ramènerai plusieurs lingots

Et pour le prix du voyage, heureusement qu’il me ramène de quoi faire de ma tisane

Tiens bon la vague et tiens bon le vent
Hisse et…

 

Petit jeu de lettres 171 – Abutyrotomofilogène 26/18

19 LETTRES –   A E E I O O O O  B F G L M N R T T U Y

personne peu brillante- qui n’a pas inventé le fil à couper le beurre :

on est gâté par ma Lady –

Tartes au fraises !

Abutyrotomofilogène, Ah mais que voilà un joli mot  simple et carré comme on les aime monologuait  Albertine et se dirigeant vers la maison de Bartolomé son frère préféré, disciple de Ma Lady une experte  en jeu de mots qui avait proposé de travailler sur les anagrammes.  Elle s’arrêta à la boulangerie pour acheter  les petits pains et les tartes aux fraises dont son frère était friand.  Il faisait si chaud aujourd’hui qu’elle avait revêtu une  robe de coton en légère en   toile bleue parsemée d’un semis de  fleurettes  blanches. Pas aussi bête que Perette, abutyrotomofilogène s’il en ait,  elle faisait très attention ; pas question de s’embringuer les pieds dans un caillou n un trou ou des racines qui traverseraient son chemin.

Tiens se dit-elle, fleurette, aumônière et montgolfière feraient bonne figure dans la conversation ; mais faudrait qu’elle amène  habilement la conversation pour placer les vocables alors que le thé à la bergamote serait servi dans les tasses en porcelaine fine décorée d’un fin dessin d’églantier fileté d’argentine . Ah pensa d’un coup Albertine pas de la vaisselle moderne comme la toute nouvelle de l’Elysée !

Argentine,  Argentine, le mot résonna dans la tête d’Albertine.  Aujourd’hui pas de réunion ! Match de foot oblige… Aussitôt, elle fit demi tour et gourmande se dit qu’elle boulotterai les tartes aux fraises en sirotant un doigt de champagne et tant pis pour les terminologues amateurs.

Petit jeu de lettres – Bourguignotte – 17/18

voilà le mot choisi par ma Lady BOURGUIGNOTTE : Casque léger, laissant le visage à découvert,et employé par l’infanterie au XVIe siècle. 

Quant à moi j’ai trouvé une nouvelle version d’une fable connue.

Rose et fraîche comme une griotte un matin d’été quand la rosée n’est pas encore évaporée, Betti allait le cœur léger au marché pour vendre ses bouines*, ses quiches aux turions  et ses tourtes de truites que Ruben, tout feu tout flamme lui avait pêché et *. Le bougre habile les attrapait à la main dès potron-minet.

Ah quel meilleur moyen pour faire du gringue qu’apporter des présents de choix !

En chemin, la mignonne Betti  tout en suçotant des bonbons  à la sève de bourgeons de pin, rêvait encore à Jane Eyre, ce si beau roman de Charlotte Brontë qu’elle avait terminé la veille. Elle était encore toute chamboulée comme si elle avait bu plusieurs gorgeons de ce vin de bourgogne qu’elle affectionnait.  Soudain ses yeux se portèrent vers une guitoune plantée au milieu du pré de Ruben où d’ordinaire sa brebis Ingeborg broute. Il était urgent d’aller voir ce qui se passait. Ce faisant, elle traversa la haie qui la séparait du chemin, s’égratignant aux d’églantiers en bouton et ce qui devait arriver arriva, elle trébucha et se mit à tituber comme si bitture  elle était, et cul par- dessus tête elle se retrouva … pfft des ses pâtés et tartes de turbotin.

Bouine : fromage de la Sarthe

Turions : pointe d’asperge blanche

 

Petit jeu de lettres 158 – Pautonnerie

Pautonnerie c’est le mot choisi par ma Lady et nous allons voir ce que nous allons voir ! 

Là je ne badinerai pas. Ma lady nous propose un onze lettres c’est plus que le célébrissime jeu de la télé mais elle est finaude ma Lady, car elle nous encense avec une définition lénifiante si tant est que la méchanceté, la félonie et l’insolence soit de cet acabit car je parle pour la forme et non pas sur le fond. Mes recherches sérieuses et approfondies m’ont emmenée sur d’autres terrains à savoir :
Pautonnerie c’est aussi une bourse ou encore une gibecière pour les chasseurs ; à ne pas confondre avec pautonnier qui est un homme de main, un sbire, un pistolero pas très recommandable qui vit aussi de rapine et bien faire la distinction avec le célèbre cinéaste de génie prénommé Gérard ; désolée ses parents n’ont pas voulu Antoine. Antoine, lui c’est le fauconnier mais cela n’a rien avoir avec mon histoire car il n’y ni c ni f dans les lettres proposées et pourtant des faux cons et des vrais et des oiseaux il y en a beaucoup. Mes excuses pour cette digression. et pendant que j’y suis rien à voir aussi avec peloterie car il n’y a pas de l
Mais je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin, j’ai fait travaillé mon neurone à peine usé et là j’ai découvert que certaines personnes qui arpentent,  qui mettent en éruption certains quidams, les rues piétonnes au point que le goudron en reluit d’une patine luisante s’appellent pautonnière ! Auraient-elles des petits petons ?

Ah ma lady pas beaucoup de mots mais mais je me suis bien amusée !

 

Petit jeu de lettres – Oligotrichie – 157

Alors ce mot il fallait aller le chercher ! Ma Lady est imbattable quand il s’agit de partir à la chasse au trésor.

rareté des cheveux naturels, synonyme alopécie ou oligotrichie. Mon dieu en serai-je atteinte ? 

Pour faire le portrait de ce mot il nous faut 12 lettres et puis il faut chercher les mots qui pourraient s’imbriquer… Je suis restée coite, comme un ours devant un igloo !
Mais les lettres parlent alors je brosse cette toile.
Une touche de trilogie pour nous raconter des histoires
Un coup de pinceau pour rigoler badigeonné d’un geste rageur par un orteil en délire d’où gicle des embruns colorés.
Ensuite, sans triche de ma part, je croquerai un chiot ou un tigre pour aller vers un goret ou un lérot, selon l’humeur qui se dégagera de cette création irréaliste ou surréaliste.
Et, là, vous vous dites mes chers lecteurs, Lilou a fumé la moquette ou des substances pas très licite. Que nenni j’ai juste écouté la musique des mots et doucement tout doucement, alors, j’ai entendu ma Lady qui m’a soufflé « oligotrichie ».

Jeu de lettres chez ma Lady – 155 – 10/18

Pour renouer un peu avec l’écriture  un mot de Ma Lady Circonvallation

Une bonne odeur de café arôme noisette régnait dans la cuisine et la tasse encore à la main et les yeux dans le vague je savourais l’instant charmant entre aube et aurore quand des bruits  sourds interrompirent le cours de  mes pensées. Brutalement des voix retentirent et le mot circonvallation émergea d’un flot de cris…

  • Comment ? Quelle circonvallation veux-tu faire encore ? Tu n’es pas raisonnable ma Lady, cette propriété n’est pas un champ de bataille !
  • Pas de circonvolution mon cher Victor, je veux juste creuser autour de la maison un petit bassin pour que les grenouilles, les crapauds reviennent dans notre jardin.
  • Pouah les Crapaud c’est moche et ça pue criailla Victor dont la carnation du visage virait au violet pourpre.
  • Non mais alors, faut pas vivre à la campagne s’insurgea ma Lady ! Et les pucerons qui les mangera, si les coccinelles s’en vont ? Tu auras beau traiter tes sacro-saints rosiers, mauvais pour la planète, elles périront. Et les moustiques, hein,  les moustiques qui te piquent la couenne ! Tu m’enquiquineras tout l’été pour te mettre de la crème anti démange ! … Pas de grenouilles mais des moustiques.
  • Non, non et non pas de bassin dans mon jardin martelait Victor comme un carillon !

Alors pendant que ma Lady non résignée, récitait toutes les invocations pour  tous les dieux du monde, je pris mon violon et me mit à jouer un air de la symphonie pastorale de Beethoven… Le passage de l’orage…

Petit jeu de lettres – Superfétation

C’est le mot choisi cette semaine par ma Lady

Fécondation se produisant chez une femelle
déjà porteuse d’un embryon.

Littéraire. Ajout, répétition inutile.

logo jeu-de-lettre-lady-marianne

Superfétation,  superfétation,  est-ce que j’ai une tête de superfétation !

C’est ce que je me suis dit quand j’ai trouvé ce mot que j’emploie maintenant régulièrement. Je pense même que cela va faire sensation au repas de Noël entre la bûche et le fromage…

J’entends déjà les enfants tourner autour de la table et  crier à tue-tête :

« c’est super c’est super  fête,  c’est super fête ta station ; c’est superfétation ! « 

Comment j’en fait trop ; mais non  mais non !

Petit jeu de lettres – 143 Diascevaste

voilà le mot choisi cette semaine pas ma Lady ; diacevaste : critique grec  qui arrange et corrige.

Un diascevaste s’activait à corriger un  parchemin qu’un ascète asiate lui avait confié.  Mal lui en avait pris d’accepter le travail qui le rendait fou… Traduire en bon grec la genèse de la création des vases chinois quelle purge que ces feuilles de chou ! Pas besoin de tisane sédative. Avant de s’endormir, il abandonna là ce machin, il endossa à toute vitesse sa pelisse à moitié détissée ; oui la traduction ne paye pas son homme,  il partit traîner ses savates dans les estaminets et chez les cavistes  grecs.  On le retrouva au petit matin affalé derrière des caisses de pinard, devisant avec les chats du quartier sur les avatars de notre vaste monde !

Petit jeu de lettres – 142 – Roquelaure

Une aventure de la cigale qui pourrait s’appeler Pascale mais je préfère Laure

Elle avait bien chanté tout l’été, l’hiver était venu et elle était fort dépourvue. Elle eut beau reluquer du coté de sa voisine, la fourmi, celle qui n’est pas prêteuse, elle n’eut pas un bout de mouche ou de vermisseau à se mettre sous les mandibules. Faut dire que l’insecte en question n’aimait pas raquer pour les autres. Depuis, elle errait à l’état de loque cigalienne dans la laure où résidaient les moines qui  cet été, assis sur leur perroquet,  l’avaient entendue striduler de l’aurore au crépuscule, heureuse dans les lauriers odorant pendant leur grande méditation de vêtus de leur roquelaure de bure. Qu’elle était heureuse alors dans la chaleur qui lui grillait les ailes. Oh maintenant elle pouvait les écouter fredonner leurs cantiques de leur voix rauques, elle qui n’avait plus la force de chanter, alors pensez donc danser ? pas question.
Elle finit pourtant par se réfugier dans une pelisse monacale bien ourlée et confortable. Subsistera-t- elle jusqu’à la saison nouvelle ?

Petit jeu de lettres – 140

140 - mots mélés perissologie

J’ai cru devenir folle… Des mots mêlés pour ma Lady .

Ne croyez pas que cela plus facile que d’écrire un texte… Courir la girole est-ce un vrai loisir ?

Et puis allez cueillir du persil en cette saison ; moi je fais grise mine. Heureusement le rossignol grisole à qui mieux mieux, si ce n’est dans les bois au moins dans ma tête. Et quelle  ogresse cette Lady, qui veut clarifier son bouillon avec de la gélose ;  la poisse moi je vous dis !

Et moi de conjuguer je ne suis pas grosse et je n’ai pas grossi en suçant de la réglisse.

Bon je brise là tout net et vais de ce pas préparer ma salade de gésier de volaille avec une petite frisée, un vrai bonheur pour mon fin gosier !

Comment c’est dimanche et je ne vais pas à l’église ? ben non, je préfère m’occuper de mes dernières roses ; elles sont si délicates avec leur corolle veloutée comme les soieries lyonnaises .

Ah mais au fait il manque un mot ; le trouverez vous ? Spolier non un autre de 12 lettres…

C’est un terme de littérature, une sorte de pléonasme qui consiste à ajouter à une pensée déjà exprimée d’autres termes qui sont surabondant.

Amusez-vous bien !