Publié dans A vos claviers, Ecriture, Non classé

La recette d’Estelle – A vos claviers 1-06/18

RECETTE POUR FABRIQUER UN SPORTIF

 

Prenez un maillot, manches longues pour l’hiver et manches courtes pour l’été ou éventuellement un marcel, et un short de bonne qualité (un bermuda peut-être envisagé).
Vous ajouterez des couleurs selon votre choix mais le bleu , le blanc et le rouge sont recommandées dans les proportions qui vous conviendront le mieux ; vous éviterez une quatrième couleur qui pourrait faire quatre tiers comme chez Pagnol où c’est la grandeur des tiers qui est importante.
Vous aurez le choix des chaussettes, de la paire de baskets et de la casquette.
Il faudra laisser macérer le tout ; Mais c’est là que résident la difficulté et toute la délicatesse que l’on doit apporter à cette recette.

Pour faire un sportif approximatif il faut environ un jour à un mois et votre sportif sera prêt pour quelques exercices qui risquent très vite de le lasser.

Pour faire un sportif moyen une macération régulière est recommandée sous peine de prendre du poids et de perdre tous les bienfaits

Pour faire un bon sportif, la macération est plus longue un an environ et par la suite le rythme étant pris il suffira de rajouter un petit écusson sur le maillot pour entretenir la forme.

Pour faire un sportif de haut niveau il faut des entraînements longs, réguliers et fréquents. Il faut ajouter une grosse pincée de courage, une cuillère de poudre de perlinpinpin et une dose de vitamine aussi diverses que variées. Il faut aussi quelques contrats publicitaires et le tour est joué.

Pour faire un supporter de base pas d’imprégnation préalable mais il faudra prévoir un bon canapé solide pour recevoir les fesses des futurs occupants qui danseront à chaque moment important… Quelques « grignoteries » sont également à mettre à portée de main.

Pour faire un supporter de très grande qualité certains accessoires seront indispensables une corne dernier cri genre vuvuzéla, une perruque frisée et colorée, une écharpe (attention le vert n’est plus à la mode), une palette de maquillage et des pastilles pour la gorge.

Et maintenant pour tous les parents (j’en étais il y a quelques années)et grands-parents qui sont les premiers soutiens de leur chérubins qui tapent dans les balles, qui crient au bord des tatamis, qui courent jusqu’à épuisement, qui nagent des longueurs de bassins (en mettant la tête dans l’eau, en somme qui « sportivent » tous les week-end, je vous tire mon chapeau car contrairement aux dernières apparences , j’ai un grand respect pour ces gamins qui pratiquent une activité sportive en n’en retirant que la substantifique mœlle.