petit jeu de lettres – 135

 

A comme aspirer
R comme respirer
G comme grisard
Y comme Yraspie comme on n’a pas on invente c’est le pays que Ma lady a choisi pour son nouveau roman
R comme regard
A comme agape surtout ne pas
S comme sapide
P comme piger
I comme Isidore et c’est pour le cas où ma Lady voudrait envoyer un télégramme
D comme diaprer comme le paysage dans le pays imaginaire de ma Lady
E comme égayer ma Lady n’a pas son pareil pour dérider une tablée endormie
S comme saper comme ma Lady quand elle va au marché

Et mon tout donne Argyraspides

Petit jeu de lettres – 134 – Barguigner

Cette semaine Ma Lady nous propose de Barguigner.  Marchander plus ou moins longuement ; hésiter ne pas arriver à se décider

La barguigneuse

Gainée dans un tailleur le plus chic et dans une dix huit heures de Playtex, chapeautée d’une cloche rouge andrinople souligné d’un ruban de velours noir pour se protégée d’une légère bruine, une grande bringue, suivie d’un petit chien aux poils bringés, pénétra dans la boutique de Ma Lady, bijoutière dans la grande rue de la bourgade de Guigne sur Arzon. Il était environ 14h et elle désirait acquérir une bague pour sa nièce demanda à ce qu’on lui présente la nouvelle collection.

Le vendeur, genre grand sifflet un peu bugne, apporta différents plateaux sur lesquels étaient délicatement posés émeraudes et diamants et autre perles fines. Un rayon de  soleil baignait le comptoir faisant jaillir tous les reflets des pierres de grande qualité.

Pendant que la cliente barguignait entre les pièces proposées, ma Lady lui offrit un thé aromatise à la bugrane. Le vendeur très amène offrit une gamelle d’eau fraiche au chien qui s’impatientait et commençait à mettre ses pattes sur la banque.

Finalement la cliente, se décida  pour un petit anneau muni d’une perle fine somme toute assez modeste, paya son achat et sortit dignement.

Dérangé par sa petite amie, son béguin du moment, c’est l’oreille collée à son doudou addictif qu’il rangea les présentoirs sans prêter vraiment attention jusqu’au moment où ma Lady poussa un cri déchirant. Il manquait deux bagues ; un solitaire et un saphir œil de paon.

La cliente installée à la pâtisserie d’à coté dégustait un Paris-Brest onctueux quand la police l’interpella.  L’interrogatoire se prolongea par une garde à vue ; sans succès, aucun bijou ni  dans le sac ni dans ses poches. La dame répondait aux questions  avec un l’air satisfait d’un sanglier dans sa bauge.

Le commandant de police, un jeune homme énergique fortement agacé par cette pimbêche qui lui faisait du gringue et  le narguait avec aplomb, se résignait à signer la fin de la détention quand le brigadier Gruge hurla sur le perron du  commissariat. Un chien attaché dehors s’était laissé aller et  il avait glissé sur sa crotte. Les copains riant de la mésaventure sortirent et là devant eux, les joyaux brillaient de tous leurs feux…

Petit jeu de lettres – 131

Le mot à trouver cette semaine concamération

Debout sur le balcon, Romane grignotait un macaron doré tout en trempant le bout de ses  lèvres rouge carmin dans un verre de crémant du Jura, une sorte de nectar ambré qu’elle préférait nettement au cacao matinal que la matrone de l’auberge lui imposait. Elle toussa légèrement, decidément cette allergie aux acariens ne disparaissait pas facilement malgré les médicaments.

Elle contemplait d’un œil vague,  un mainate qui discourait avec un perroquet sous un grand tamarin. En fait, elle réfléchissait à son prochain concert. Jouerait-elle du Brahms ou Schubert ? La romance ou la fantaisie. La crainte l’envahit ; pour la première fois depuis la mort de Mariano, elle retournait en Croatie. Elle se souvint des regards hostiles et accusateurs de la famille de son ancien compagnon, mort pour avoir consommé un plat de champignons, des amanites hallucinogènes. Romane écrasa une larme de crocodile sur sa joue ronde.

L’air frais lui fit du bien. Tout à l’heure, elle irait voir le cartomancien que le  notaire lui avait recommandé… Elle prit un deuxième macaron respira profondément ;  Il était temps de se mettre au piano…

 

Petit jeu de lettres 129 – Cyanoleuque

C’est le mot choisi cette semaine par Ma Lady

Un lycéen peu loquace plein de cloques sur le nez, touillait dans une caque une loque pour la teinter en bleu. C’est un cas d’école, on brasse du lapis lazzuli pilé rehaussé d’une pointe saphir foncé, avec un bâton long comme une queue de billard. Quant au liant,  il reste à ce jour inconnu ; on parle de  peaux de lapin lacées et piquées avec une alène comme un paquet de couâne lyonnais qui donnerait un chamarré cyanoleuque. Une fois la mixture liquéfiée,  avec une petite canule, on prélève un échantillon pour être sûr que la couleur soit bien fixée. Ensuite on lance la coloration des guenilles !

Petit jeu de lettres – 119 – Sphragistique

Sphragistique le mot de ma Lady désigne la sciences des Sceaux et des cachets

logo jeu-de-lettre-lady-marianne

Bon alors aujourd’hui nous allons débattre d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur annonce le secrétaire permanent en marmottant dans sa barbe.

Pépère Louis, décidément indiscipliné, renverse sa tasse de café en s’écriant :

  • Ah non pas encore ce mot imprononçable que le garde des sceaux nous a tant et tant repéter hier. Moi je préfère Sigillographie que sparadrap !
  • Louis ! Pas sparadrap mais saphragite… et même saphragite aigüe.. et puis Gistique n’est pas ici alors ne parle pas de lui ! mon chien ne mord pas na !

Le secrétaire voulait se faire entendre mais il est aphone car hier il est aller supporter l’auipe de rugby de son petit-fils et il avait oubliée la corne de brume. Alors comme un célèbre avant lui, il prit sa chaussure et tapa de toute se force sur le bureau ! A coté de lui, Gustave se pince le nez en s’écriant :

Mais il fouette des pingots  ! bou hou ça schlingue grave !  oh oui renchérit ma Lady en sortant son flacon de Shalimar en respirant une bouffée à se faire sauter le diaphragme.

Le silence à peu près retrouvé, Paul, Paulo pour les intimes commença son laïus tandis que Robert, le gros Robert, les paupières papillonnant glissait dans un sommeil profond.

Pépère Louis repris la parole pour préciser qu’on avait déjà eu ce genre de débat pour la « procrastination », que cela avait duré des plombes et que finalement on avait refusé le mot qui était parti chez le « Petit Robert Illustré ».

Finalement, quittant son dentier, Denis lança un « SPHRAGISTIQUE » sonore que tous reprirent en chœur sur l’air des lampions…

Le mot fut adopté à l’unanimité. C’est alors que Joseph sortit de son silence pour dire :

  • Question logistique vous êtes au point ! mais au fait cela veut quoi votre satistique phrasée.

Le secrétaire apposa le sceaux graphique sur le mot qui fut ainsi validée par l’Académie du jeu de lettres chez ma Lady.

 

 

Petit jeu de lettres – #110 – Ribaudequin

logo jeu-de-lettre-lady-marianne

Quelle différence y a-t-il entre un ribaudequin, le mot de ma Lady cette semaine, et un brodequin ? A vue de nez, je pourrai dire un brodequin, un étalon équin, un mannequin faquin ou pas ou bien une solution de Daquin mélange d’eau de javel et de permanganate.
Non rien de tout cela ! C’est la ribaude la différence… Ah la ribaude du moyen âge ! Celle qui porte casaquin de dentelle brodé, qui boit du marasquin et qui ne badine pas pour rien. D’ailleurs on se demande bien pourquoi cette devinette qui ne rime à rien. Alors me voilà toute quinaude ! Mais nom d’une bique, un défi est un défi et je n’abdique pas si dur soit-il !
Pourtant il y avait tant de mots que je pouvais caser. Par exemple urine c’est pas mal ça, associée à l’aubier du chêne d’Adrien cela aurait pu constituer une belle histoire. J’aurai aussi pu jouer sur des similitudes dîner et biner. Stoppons là et tout net, mon cerveau est en ruine et mes idées aussi en vrac que dans un tableau de Georges Braque.