Si j’étais – Comme une parole de chanson

semaine 3/18 chez Khanel 

Ce n’est qu’un point de poésie
Dans le ciel des matins de pluie
Le satin rose de ta peau
Que je caresse avec des mots
C’est un baiser un peu futile
Dans un tendre matin d’avril
C’est une bouteille à la mer
Une oasis dans le désert

Une chanson
C’est trois fois rien une chanson
C’est du champagne un frisson
Une chanson
Une chanson
A quoi ça sert une chanson
Ça dure à peine une saison
Une chanson

Ce n’est qu’un point dans l’infini
Un petit bout de mélodie
Que l’on invente sur un piano
Et qu’on habille avec des mots
C’est un prénom sur une page
Un jour un mois juste une image
Et dans le fleuve d’aujourd’hui
C’est sûrement toute ma vie

Une chanson
C’est trois fois rien une chanson
C’est du champagne un frisson
Une chanson
Une chanson
C’est peu de choses une chanson
Mais dis-moi c’que nous ferions
S’il n’y avait plus de chansons

Une chanson
C’est trois fois rien une chanson
C’est du champagne un frisson
Une chanson
Une chanson
C’est peu de chose une chanson
Mais dis-moi c’que nous ferions
S’il n’y avait plus de chansons

Charles Dumont

Chantons français – 4/18 Yves Duteil

on l’avait un peu oublié mais il revient avec un nouvel album. Les attentats dans notre pays lui a donné l’impulsion pour écrire de nouvelles chansons… en attendons voici

Yves Duteil  est le parrain de l’association Votre école chez vous, qui propose une scolarité complète à domicile pour les enfants malades ou handicapés et offre ce suivi scolaire aux enfants blessés de la vie. Il est membre d’honneur de l’association Alliance Anticorrida , qui œuvre pour la protection des mineurs, la suppression des blessures et mutilations infligées aux animaux utilisés au cours de spectacles taurins et l’abolition des corridas. Yves Duteil est également le président de l’Association A.P.R.E.S. (Assistance aux Populations et Réhabilitation des Espaces Sinistrés), qu’il a fondée avec son épouse, Noëlle Duteil. A.P.R.E.S. a construit  en résidence située au sud de Pondichéry (Inde) pour offrir un nouvel avenir aux enfants les plus défavorisés des castes Intouchables, et leur permettre d’accéder à l’enseignement. Cela mérite d’être dit ! 

et puis hier c’était ça ! 

La cour de récré – Félicien

Voilà les Félicien à l’honneur cette semaine de reprise chez Maîtresse Jill. Comme je traîne au fond de mon lit et de mon fauteuil, terrassée par une bronchite, j’ai répensé ç ce « Sacré Félicien » de Jean Ferrat… En paroles

Sachez qu’en mon pays
Avec tous mes amis
De veille et de bamboche
Il faut se lever tôt
Pour avoir le droit au
Titre de roi des cloches
Boire et jouer pour deux
Aimer à qui mieux mieux
Traiter Dieu de fantoche
En réfléchissant bien
Je n’en vois guère qu’un
Pour qui c’est dans la poche

Sacré Félicien
Tu mérites bien
La cloche d’airain
Sacré Félicien

Tous les soirs au poker
Paradis et enfer
Mon coeur cesse de battre
Quand tremble sa casquette
Au regard qu’il me jette
En abattant ses cartes
Si je sens aussitôt
Pousser sous mon chapeau
Des cornes qui se cachent
C’est qu’au jeu de poker
Il dit qu’il vaut mieux faire
Le boucher que la vache

Sacré Félicien
Tu mérites bien
La cloche d’airain
Sacré Félicien

Au tendre jeu d’aimer
Sa force est de flairer
L’anguille sous la roche
Peu lui chaut tout à fait
Que la belle ait le nez
En forme de galoche
Mais qu’un morceau de roi
Suivi d’un échalas
A petit pas s’approche
Il me dit aussitôt
« Ben, mon pauvre Jeannot
La tienne est plutôt moche »

Sacré Félicien
Tu mérites bien
La cloche d’airain
Sacré Félicien

Quand on va braconner
La truite et le gibier
Je guette le gendarme
S’il est petit et gros
Suant sous son chapeau
Il me dit: « Pas d’alarme
Te casse pas la tête
Celui–là est si bête
D’après ce qu’on raconte
Que même ses collègues
Qui ne sont pas des aigles
Ont pu s’en rendre compte »

Sacré Félicien
Tu mérites bien
La cloche d’airain
Sacré Félicien

et en musique