Des mots, une histoire récolte 50

Avec les mots : liste, palabres, misère, mur, oniromancie, danse, chimérique

Suzaâ ââââ ne ?

  • Oh, sacrebleu j’ai perdu ma liste !

Pas étonnant tu perds tout… quelle  liste celle des courses ou de ce que tu as perdu ? Tu en referas un de plus

  • Mais non la liste de toutes les misères du monde, et tu peux me croire elle était longue du genre à ne pas pouvoir l’apprendre par cœur.

Bon tu as fini avec tes palabres en tous genres, tu viens ou tu restes ? …

  • Attends, j’écris sur mon mur, mes rêves de danse chimériques !  Oh si tu savais c’est pour cela que j’ai besoin de ma liste, pour refaire le monde il faut bien s’y prendre avec méthode.

Ouais et bin moi je pense qu’il faut faire appel à l’orniromancie, c’est plus sûr. Et surtout plus drôle… Allez le ciné a rouvert  ses portes,  je t’invite tu auras deux fauteuils pour toi toute seule. Ca le pied !

Prénom Zorba

Zorba où es-tu ? M’entends- tu ?
Oui je mets ma culotte
Zorba où es-tu ? M’entends- tu ?
Oui je mets mes chaussures
Zorba où es-tu ? M’entends- tu ?
Oui Je mets ma chemise
Zorba où es-tu ? M’entends- tu ?
Oui et je sors
Zorba où va tu ?
Marre de danser le sirtaki depuis cinquante ans
Je pars avec Zorbi danser la samba et la java !

Mil et une – 21/20 – No age limit

C’est le polar de l’ été

Cette fois il nous plonge dans l’univers musical. Philippe est un chef d’orchestre adulé depuis un demi-siècle. Il tient sa baguette d’une main ferme et attention à celui qui dévie du chemin.  Il a dirigé les plus grands orchestres du monde du philarmonique de  Berlin à La Scala de Milan, de Cleveland au philar de New- York. Il a résiste à toutes les avances des plus belles sopranos… Mais voilà personne n’est infaillible  et le voilà qui tombe amoureux  en un seul  regard d’une jeune fille et même d’une très jeune fille venue l’applaudir. Comment est-ce possible ? Il n’y a pas de limite d’âge pour être amoureux ni pour commettre l’impensable, l’inimaginable. Elle est évidemment très belle et  un brin mystérieuse,  en tous cas suffisamment pour que l’attention du Maestro soit magnétisée.

Mais lorsque l’on découvre  les cadavres du  père de la jeune demoiselle ainsi que celui de son chauffeur, un cactus se glisse dans la carrière de notre musicien de talent. Tout ira de mal en pis pour Philippe puisque qu’un secret de famille traîné depuis des années va venir se greffer dans cet imbroglio , que la drogue s’invite au festival et qu’un inconnu au chapeau mou va suivre  l’enquête policière menée par le FBI. Les personnages sont hauts en couleur, truculent ou fourbes mais tous tiennent la bonne partition.

No limit est un, bon polar qui nous tient en haleine, sans un seconde de répit ; chaque chapitre apporte de nouveaux rebondissements remettant en cause la résolution de ce crime.  Il nous emporte aussi dans les coulisses des orchestres et des festivals d’été où les tracasseries, chicaneries et coups de pieds entre musiciens sont courants. Amateurs de sensations fortes voilà un bon  polar à lire cet été sur la plage si vous avez le bonheur d’y aller.

Les plumes – 13- effort

Chez Emilie les mots : rentrée, patience, courage, faiblesse, caractère, poil vecteur, rien éteindre, exceller énerver.

j’ai laissé de coté vecteur qui ne me menait à rien…

Le lion et le rat ( version revue et corrigée)

Brutus le vieux lion du zoo a fait une rentrée fracassante dans son enclos, le voilà entortillé dans des rets solides qu’un visiteur a négligemment laissé trainer. Il fait appel à un ami mais…

Allez essaye encore, fais des efforts nom d’un rat , Ratounet, je perds patience dans ce filet !

Eh  Brutus, je fais ce que je peux. La  situation est grave  mais pas désespérée ; inutile de t’énerver cela n’ira pas plus vite. Et d’abord,  arrête de m’’interrompre,  je ne peux pas t’écouter et ronger ;  seul Manu peut être en même temps  et puis que les cordes sont en chanvre et le chanvre me fait tourner la tête ! Je ne te fais pas un dessin !

Holà,  Speedy, c’est pas parce que j’ai eu la faiblesse de te laisser la vie la semaine dernière que tout t’es permis .

Brutus, tu as vraiment un  caractère d’ours mal léché, tu es de mauvaise bourre  je le comprends bien mais ne me prend pas à rebrousse poil  sinon je n’excellerai pas dans ton sauvetage. Courage mon vieux, rien ne me résiste, juste encore un moment et je pourrai t’étreindre dans mes petites pattes musclées…

Des mots, une histoire récolte 49

Avec les mots : fricot, bâfrer, fuir, abstème, meunier, négocier

Meunier, tu dors ? Parce que ton fricot grille sur ton feu de bois. Tu ferais mieux d’aller chez Maminette, elle, elle fait de la bonne, de la vraie cuisine de chef.  Pas du truc à bâfrer comme un cinglé ; du délicat, du raffiné, du propre en fait.

Meunier tu dors ? Ah, tu encore bu toute la bonbonne de Beaujolais que, hier  encore le père Lulu t’a livrée. Au lieu d’apprécier avec modération, tu t’es enivré et tu ne profite pas de la vie, de la lumière du petit matin, du frais de la rosée et des lapins qui gambadent en grignotant par ci par là des  brins de luzerne ou de thym sauvage.

Meunier tu dors ? Ta belle est partie avec Dédé, le beau pâtre des montagnes. Réfléchis bien , Meunier lui, il est abstème (fallait bien le caser). Toi tu t’es toujours boissonné comme un vieux pochard alors sans négocier,  elle a fuit.

Meunier, tu dors, et qui c’est qui va faire la farine ?

Meunier tu dors, ton moulin va trop vite - YouTube

Prénom Fébronie et défi du 20

défi du 20-05 Soène
Chez Soène

 

Fébronie ! Puisque tu sors avec ton frère, rapporte  des dents de lion pour le dîner.

La voix de la mémé claque  dans le couloir et quand mémé l’appelle Fébronie, cela veut dire «  tu obéis sans discuter » ! La petite six ans à peine se débat avec les boutons de son manteau  et déteste ce prénom, en général d’ailleurs on l’appelle Zélie. Ce matin il fait frais et tante Lilou a insisté pour lui offrir ce « manteau de printemps » drôle de truc qui lui descend sur les chevilles ; elle aurait préféré un blouson léger  en polaire comme les copines de l’école… Elle va avec son frère dix ans se balader au Parc  de la Tête d’Or.  La gamine se demande bien où elle va trouver des dents de lion. Ca se mange des dents de lion comme la langue de veau  en vinaigrette ? Quelle saveur cela peut avoir ?

Soudain une idée germe sous son petit crâne. C’est, très fière comme Artaban, qu’elle demande à son frère Arnulph de quatre ans son aîné, de l’accompagner vers la cage au lion. Elle s’est souvenu qu’avec son père, elle avait vu les lionceaux nés il y a quelques mois, si elle allait voir le soigneur peut-être que  les petits ont perdu leur dent comme elle la semaine dernière.  C’est de mauvais gré que Arn, oui c’est mieux   qu’Arnulph, ce que les parents sont  stupides parfois à chercher des prénoms originaux, cède. Lui il avait une autre idée en tête. Il voulait voir la belle petite Amélie, il avait rendez-vous vers le petit théâtre de Guignol. Il la laissera aller voir le soigneur toute seule.

Bonjour Fébronie, dit dans un sourire le soigneur. Non moi c’est Zélie, mais je voudrais savoir si le bébé lions ont perdu leur dents parce que mémé veut des dents  de lion pour le dîner. Elle a prononcé sa phrase sans reprendre sa respiration. L’homme sourit et lui explique  que,  ici, à Lyon, ce sont des pissenlits.

Oh qu’elle est dépité la pauvre petite, elle ne sait pas et les larmes ne sont pas loin quand l’homme lui offre un petit panier plein de dent de lion.

Ouf,  le dîner sera sauvé et mémé ne grognera  pas…

La Dent de lion

Les plumes – 12 – cible

Chez Emilie les mots :atteindre, concentrer, objectif, tirer, arme, bleu, pachydermique, amour doigt, flèche, fourreau flirter

Rien que pour Elle

Sur le pré du Bois Joli, les deux ennemis, autrefois amis, se sont retrouvés à l’aube ; objectif : désigner qui aurait les faveurs de la belle Emilie. La cible à atteindre a été installée par des complices, chacun témoin des deux imbéciles qui se croient encore sous Richelieu. Tout ça parce l’un a flirté d’un peu trop près et l’autre a écrit une lettre enflammée à la jolie Emilie. Le choix des armes et bien heu, ils se sont trouvés gros jean comme devant car ni l’un ni l’autre ne savent tirer ni à l’arc ni au pistolet. Alors les flèches sont dans les carquois, les pistolets à bouchon dorment dans un étui de velours rouge. L’écrivain, le doigt en l’air pour tester d’où vient le vent, l’autre accroupi cherche une fleurette bleue à offrir à la Belle lorsqu ‘il  aura détruit son adversaire.

Attention, les duellistes, à trois pas d’ici je vous le fait savoir,  restez bien concentrés, n’oubliez pas, messieurs l’enjeu. L’heure est grave !

Et pendant ce temps, Emilie dans son fourreau de soie grège, ignorant le drame qui se déroule entre les deux freluquets et leur amour pachydermique, se vernit les ongles en rouge vif.

Duel au gourdin - Magellan consulting

Des mots, une histoire récolte 48 – L’agent

L’agent

Nous nous étions enfin sortis et notre rando après avoir traversé une sorte de jungle dont les lianes s’emberlificotaient autour de nos chevilles gênant notre progression. Oncle Dan pour nous remettre de nos émotions avait proposé une baignade dans les eaux claires du lac Amabié. Il nous avait avoué qu’il avait fait partie du contre espionnage dans sa jeunesse et que ses missions avaient toujours été couronnées de succès.  Faut dire qu’avec  Jim Phelps comme adjoint et Barney comme technicien, les taupes devenaient vite des pigeons.

Aie,  pour nous faire mettre en maillot de bain ?  Certaines comme Ghislaine toujours prévoyante en avait apportés plusieurs, tandis que Guillemette et Jamadrou exhibaient un bikini avec des ficelles limite décence, Jacou et Adrienne affichaient un sorte deux en un, un truc original et  moi  et bien heu, comment vous dire  heu, je me retrouvai, et bien… heu… Et c’est là que,  mais alors, me posé-je la question, Dan  était-il toujours en exercice ? Voilà le pourquoi de la baignade. Le filou oncle Dan, recherchait l’empreinte du scorpion tatoué dans le  dos de l’agent traître. J’allais devoir abattre mon masque et griller ma couverture. mais Quid de Pathcach ? elle avait disparu…

avec les mots chez Olivia : couverture, espionnage, taupe, filou , masque, empreinte, pigeon

Betty Boop   de Fleischer Max  Format Album

 

 

 

 

Chez Olivia la récolte 48 c’est : couverture, espionnage, taupe, filou, masque, empreinte, pigeon

 

Prénom Ornella

Chère Ornella

Je serai désireuse de connaître la meilleure position pour faire la « chose » alors que mon compagnon pèse près de deux quintaux mais surtout si vous voyez ce que je veux dire : il a les cartouchières plus longues que le fusil  Pouvez-vous m’aider Messaline

Chère Ornella

Je ne sais pas faire les quenelles au quinoa sauvage. Dans l’exemplaire 3789bis du mois de décembre 1998 de votre hebdomadaire,  il y avait cette recette. Je me souviens que ma mère faisait un excellent gratin avec de la sauce tomate au piment d’Espelette. Pouvez-vous me faire parvenir la recette ou la republier dans un prochain numéro ? Michelle

Chère Ornella

Mon mari m’a quittée depuis un an pour un autre amour… Je sais cela est très quelconque comme situation mais il est parti avec un homme. Aujourd’hui, il veut se faire opérer, devenir une femme ; il me demande de l’aider financièrement… Qu’en pensez-vous ? Marivonne

 Chère Ornella

Marre de subir les moqueries de mes collègues de bureau. Pourtant j’ai bien le nez au milieu de la figure comme tout le monde  et je fais très attention à ma personne ; Ce matin par exemple, quand je suis arrivée et bien les rires ont fusé et les garçons, même Jean Mi, sont partis pouffer ; oui pouffer. Pourtant j’avais pris grand soin de copier la coiffure de tante Agathe de Pif le chien et revêtu mon survêtement jaune à paillettes et  patte de panthère, tenue complétée par des talons aiguilles de quinze de chez Texto. Alors que faire ? Vous êtes mon dernier espoir. Mathilde

ETC….

Des lettres de ce genre, Céline, alias Ornella, en reçoit des dizaines chaque jour.Elle répond toujours avec le plus grand sérieux ; mais ce matin elle est en assez de ces plaintes futiles. « Mon mari pue des pieds ! Que faire ? » Démissionner et partir faire enfin les grands reportages dont elle rêve.

Assise sur la terrasse, elle réfléchit. Elle a reçu hier un avis de la banque : zone rouge dangereuse. Jusque tard dans la nuit elle avait fait et refait ses comptes mais devant ses yeux rougis par la fatigue, les chiffres dansaient la salsa.

C’est résignée que Ornella, reprend le masque de  Céline,  et allume son ordinateur.

 Chère Lucette

Votre mari pue des pieds et bien quittez – le et prenez un amant qui prend sa douche tous les jours