Chez Ghislaine 138- le défi

défi de Ghislaine 

C’était pour le 9 ou 10 décembre, je ne sais plus le monde est à l’envers. M’en voudras-tu beaucoup si je publie maintenant le texte que j’avais écrit (pour une fois) bien avant ls date fatidique.

Alors voilà mon texte avec les mots proposés et en eur

Encore un matin

Encore un matin un matin pour rien, comme nous dit le chanteur car j’ouvre un œil et rien n’a changé : le confinement est toujours là. Je pourrai prendre de la hauteur, casquette vissée sur la tête : je cherche fortune autour du chat noir mais chacun sait que je chante comme une casserole, ce ne serait pas un service à vous rendre la pluie pourrait bien tomber. Non je préfère-vous conter l’histoire de la Jeanne et du Jean Louis qui ont culbuté dans le fossé cul par-dessus tête et malgré le froid du mois de novembre. Ils se sont fait chopés par le pasteur qui passait par làavec sœur Marie  Eurotte, avec qui d’autre aurait-il pu se balader vu que bon … Il a fallu le tracteur du Junieur,  le mari de Jeanne pour les sortir de ce mauvais pas. Maintenant je ne sais pas pourquoi, une vapeur jaunâtre sort de cheminée de la Jeanne.  

Un commentaire sur « Chez Ghislaine 138- le défi »

  1. Pas grave le retard ( comme je te dis dans mon mail envoyé)
    Je viens d’ajouter ton lien
    Je suis sur que ce Pasteur qui pour une fois a vu, doit, par ailleurs, en entendre de toutes les couleurs à confesse lol
    Merci pour l’atelier 138 Lilou !

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.