Brèves d’Histoire – un 13 novembre

« À la saint Brice le temps, sera celui du jour de l’An. »

Nous allons fêter : Brice, Maxellende Damascène

Brice est un enfant trouvé que Saint Martin confie au monastère de Marmoutier. Bien que prêtre indigne, Brice succède à son bienfaiteur à la tête du diocèse de Tours en 397. Il finit par se ranger jusqu’à mériter d’être canonisé !

Naissances : Eugène Ionesco 1909 à Slatina (Roumanie) – 28 mars 1994 à Paris

décès : Rossini 1868 à Passy en France

13 novembre 1160 : Louis VII le Jeune épouse Adèle de Champagne

Après son divorce malencontreux d’avec Aliénor d’Aquitaine, le roi Louis VII le Jeune se remarie avec Adèle de Champagne, fille du comte Thibaud II le Grand, le 13 novembre 1160. Le couple donnera le jour au futur Philippe Auguste.

13 novembre 2015
L’attentat islamiste du Bataclan

13 novembre 2015 : Paris meurtri par des attaques islamistes

Après les attentats du début de l’année et la grande manifestation consensuelle du 11 janvier, les Français commençaient à reprendre espoir quand le pays a été frappé par une série d’attaques concertées d’une sauvagerie inouïe… La première s’est traduite par plusieurs explosions à l’entrée du stade de Saint-Denis, où se déroulait un match amical France-Allemagne en présence du président de la République. Les trois terroristes meurent dans les explosions en ayant tué une personne et fait une dizaine de blessés.

Beaucoup plus grave est la seconde série d’attaques, perpétrée par deux équipes de trois hommes. Elle survient dans le 11e arrondissement de Paris, à l’intérieur du théâtre du Bataclan où se tenait un concert de rock, et dans les cafés avoisinants. Les spectateurs et les badauds en terrasse sont froidement exécutés à la kalachnikov ou tués par des ceintures d’explosifs.

Au terme d’une « nuit rouge » durant laquelle les hôpitaux parisiens sont transformés en hôpitaux de guerre, on comptera un total de 130 tués, non compris sept assaillants, et 350 blessés. C’est l’attentat terroriste le plus grave qu’ait jamais connu la France et le plus grave en Europe après celui de la gare d’Atocha, à Madrid, le 11 mars 2003 (191 morts).

Les autorités réagissent avec décence mais il n’est plus question de grande manifestation nationale… L’heure est à la mobilisation.

Rien n’a changé dans notre monde moderne, souvenons nous aussi du massacre des Chrétiens à Rome et de la Saint Barthélémy.

Un commentaire sur « Brèves d’Histoire – un 13 novembre »

Les commentaires sont fermés.