Le tableau du samedi – semaine 28 – et au milieu coule une rivière 2

        Pas nécessaire d’avoir fait les Beaux arts pour les apprécier. 

Fardoise  pour les deux prochaines semaines  et au milieu coule une rivière

Je ne vous ferai pas l’injure de vous présenter Salvador Dali. on aime ou pas et là n’est pas le souci. Il s’agit de découvrir sa peinture et d’essayer de ce mettre dans l’oeil du génie. J’avoue que ses toiles surprennent mais elles sont travaillées, ciselées à coup de pinceaux et la technique ne peut être contestée. Quant à la beauté et l’émotion ce sont deux valeurs que vous seuls pouvez ressentir ou pas.

Impression Salvador Dali. Reflet des éléphants - Achat / Vente ...
reflet des éléphants

 

Chez les Peinti’nautes

Amande douce :
Covix : clic
Chimère écarlate :    clic
Fardoise :                    clic
Kimcat:                        clic
Ma plumefée :           clic
Jazzy :                          clic
Lenaig :  clic
Mireille des arts :     clic
Monica Breiz :           clic
Tortue :                       clic
Zazarambette :         repose jusqu’au 15 septembre nous lui souhaitons un bo, rétablissement

Des fées et des nains 

 

Pour participer c’est simple vous  publiez sur vos blogs ou en commentaire sur mon blog de préférence avant midi. 

soleillant.lilou@gmail.com

Gifs Animés Betty boop

Je rappelle un peu la règle… Vous pouvez poster deux tableaux mais pas plus et
surtout n’oubliez pas de m’envoyer un mail pour me prévenir de votre
publication

 

10 commentaires sur « Le tableau du samedi – semaine 28 – et au milieu coule une rivière 2 »

  1. Bonsoir Lilou,
    Comme tu l’écris très justement je trouve, on aime ou on n’aime pas!
    Personnellement, j’adore Dali, ce qu’il exprime, un chaos si bien de richesses à parcourir.
    Mon mari adore Dali aussi. On en parle souvent quand on parle d’art, cela revient dans nos conversations, les univers de Dali.
    Sans prétention, juste avec le feeling…
    Excellent ton choix, il se savoure avec mille et un grains de fantaisie qui dansent au bord d’une rivière…
    Belle semaine à toi, amitiés
    Cendrine

    J'aime

  2. On ne peut pas contester la virtuosité technique de Dali. Je ne suis pas fan, mais j’admire la virtuosité autant que la créativité de ce grand farfelu.

    J'aime

  3. étrange, comme toutes les œuvres de Dali. On ne sait pas vraiment ce que l’on voit, s’il ne s’agit pas pour certains, de créatures d’un autre monde. La transformation des reflets surprend, et on risquerait de passer à côté s’il n’était le titre. Si je reconnais le savoir faire et l’originalité, j’ai du mal à ressentir des émotions devant les œuvres de Dali, sans doute l’image que je conserve du personnage interfère-t-elle dans mon jugement. Bon samedi. Et la semaine prochaine je te passe la main pour le choix, sauf avis contraire.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.