Des mots, une histoire récolte – 33

Récolte 33 : Proposer rembourrage givre Cabourg –  irresitible – désatabiliser foyer tendresse éternité

Proposer la botte à la Belle Amélie n’est pas vraiment ce que j’ai fait de mieux. Cela s’est passé à Cabourg, un de ces jours d’hiver où il vaut mieux rester devant la cheminée, le foyer rougeoyant quand le givre envahit les grandes plages. Je me croyais irrésistible ! J’avais oublié que dans le monde d’Amélie on porte crinoline et rembourrage sur les fesses. Pourtant, j’avais bien l’intention de l’épouser pour l’éternité car dans ce milieu-là, le coté amour rime surtout avec finances. Mais étant bien à l’abri du besoin, je pensais bien demander sa main. Je suis comme je suis, franc et direct, c’est comme cela que la coquine Josy m’aime, alors j’ai voulu testé si l’on peux dire la « marchandise ». Et puis j’ai beaucoup de tendresse pour cette petite ! Mais voilà même pas déstabilisée par ma proposition incongrue, elle m’a dit d’aller voir ailleurs. Compromis le mariage envisagé. Un rateau m’adit ma sœur Clorinde quand je suis rentré bredouille…

8 commentaires sur « Des mots, une histoire récolte – 33 »

Les commentaires sont fermés.