Le singe qui aimait les livres

Pour les Impromptus littéraires 

IMG_20181103_0001.jpg

Parc de la Tête d’or – Lyon –

Owa était une jeune guenon adorable, toute noire avec un pelage doux et brillant. Son regard rempli de malice pétillait comme des bulles de champagne. Seulement Owa devait s’adapter à sa cage. Alors oui je sais les animaux sauvages ne devraient pas être en cage et sûr qu’elle aurait préféré courir et grimper dans les lianes avec ses congénères mais cette femelle avait été trouvée un matin, abandonnée probablement par un cirque de passage. Récupérée par le zoo du Parc de la Tête d’Or elle avait été élevée au biberon, elle adorait son soigneur qui lui rendait bien. Très sociable, espiègle et câline, elle faisait la joie des enfants qui s’amassait près de sa cage pour l’admirer. Il faut dire qu’elle était particulièrement intelligente.
Un jour qu’elle dégustait une sucette au caramel, sa friandise préférée, dont elle avait pris soin de bien déplier le papier pour le jeter ensuite dans sa petite corbeille, elle entendit son soigneur. Elle sursauta quand son amoureux s’approcha et prudemment elle posa, avec moult précautions, sa sucette en équilibre contre le mur pour ne pas la souiller et se jeta dans les bras de son « amoureux ». Ce jour là, il avait dans une de ses poches un livre qui tomba dans les douces effusions. Surprise et curieuse, Owa quitta les bras protecteurs et se précipita sur nouveau machin. Elle le tourna, l’ouvrit, le referma, le sentit et l’ouvrit encore. Elle se mit à le feuilleter, elle admira des images, les lettres en suivant avec son doigt ; elle regarda l’homme debout près d’elle, puis replongea dans le livre. Elle l’emporta l’objet dans son coin et ne le lâcha plus.
Le lendemain, les promeneurs purent l’observer au milieu d’une pile de livres, d’albums et même une biographie de Socrate. Personne, pas même son « amoureux » ne pur reprendre les ouvrages. Elle était fascinée par tous ces signes.
Owa est-elle devenue une grande lectrice ? En tous cas tous les jours lui apportait une nouveauté qu’elle découvrait avec gourmandise. De là à penser qu’elle savait lire et philosopher il n’y a qu’un pas.

Un commentaire sur « Le singe qui aimait les livres »

  1. Bonsoir Lilou
    Quelle belle histoire élevée au biberon et intelligente à feuilleter, elle admirer ce livre à savoir elle savait peut être bien lire lol j’adore bien trouver c’est en ligne sur mes deux blogs douce soirée à toi bisous merci pour ta participation

    http://plume-de-poete.over-blog.com/2018/11/defi-n-38-theme-contes-legendes-mythes.html
    http://l-univers-magique.over-blog.com/2018/11/defi-n-38-theme-contes-legendes-mythes.html

    J’aime

Les commentaires sont fermés.