Démolition du théâtre du Petit-Bourbon

Sur l’emplacement même de ce théâtre se trouvait encore au début du XVIe siècle le palais du fameux connétable Charles de Bourbon (1490-1527), dernier des grands seigneurs féodaux : jugé en 1523 par le roi François Ier pour rébellion, il fut déclaré traître et criminel de lèse-majesté ; on y brisa ses armoiries, et on fit barbouiller de jaune les portes et les fenêtres de sa maison par la main du bourreau.

Il dut fuir la France, ses biens étant attribués dans un premier temps à Louise de Savoie, mère de François Ier, avant d’être rattachés au domaine royal à la mort de celle-ci en 1531. C’est au palais du Petit-Bourbon qu’était morte, à l’âge de vingt-huit ans et en pleine guerre de Cent Ans, la duchesse de Bedford, Anne de Bourgogne, fille de Jean sans Peur et femme du régent de France — Jean Lancastre, duc de Bedford — pour le roi d’Angleterre, le 14 novembre 1432.

Emplacements de l'Hôtel du Petit-Bourbon et du Louvre sur un plan de Paris de 1550
Emplacements de l’Hôtel du Petit-Bourbon et du Louvre sur un plan de Paris de 1550

Le palais fut en grande partie démoli en 1525, à l’exception de la chapelle et d’une vaste galerie où l’on établit un théâtre qui servait aux fêtes et aux ballets de la cour, où les princes et Louis XIV lui-même dansaient publiquement. Le 19 mai 1577, des comédiens italiens que le roi Henri III avait fait venir de Venise, et qui avaient donné des représentations à Blois, furent installés au théâtre du Petit-Bourbon ; ils prenaient quatre sous par personne, et ils attiraient un grand concours de spectateurs. En 1584 et en 1588 il parurent une seconde et une troisième troupe. En 1645, le théâtre du Petit-Bourbon fut occupé par des bouffons italiens, que le cardinal Mazarin avait fait venir pour satisfaire la passion de la reine Anne pour les spectacles, et où il fit représenter la Festa theatraleOrphée et Euridice, etc.

En 1658, ce théâtre fut accordé à Molière, dont la troupe débuta en présence de Louis XIV, le 3 décembre, par l’Etourdi et le Dépit amoureux. Cette troupe donna des représentations sur ce théâtre jusqu’en 1660, époque où Molière quitta le théâtre du Petit-Bourbon pour aller occuper la salle du Palais-Royal le 20 janvier suivant, et où ils demeureront jusqu’à la mort du dramaturge en 1673. En cette année 1660, des comédiens espagnols venus avec l’infante Marie-Thérèse, que Louis XIV venait d’épouser, donnèrent trois représentations sur le théâtre du Petit-Bourbon, dont la démolition fut commencée le 11 octobre.

Sur son emplacement fut bâtie, du côté du quai, la partie de la colonnade du Louvre dont Louis XIV posa la première pierre le 17 octobre 1665. Les restes du palais du Petit-Bourbon qui n’avaient pas été occupés par le théâtre avaient été affectés au garde-meuble de la couronne, qui fut transféré à l’hôtel Conti en 1758. C’est dans la galerie de ce palais que furent réunis les états généraux de 1614, du 27 octobre 1614 au 23 février 1615, derniers avant ceux de 1789.

un petit mot fait toujours plaisir

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s