Je me suis fait enguirlander

Chez les Impromptus littéraires  

La magie des miroirs ayant cessé ses effets, vous voilà devant ce constat
« Je me suis fait enguirlander ».
Couvert d’éloges au sens figuré ou plus familièrement réprimandé, racontez en prose ou en vers et envoyez-nous votre texte avant dimanche 8 octobre minuit à l’adresse habituelle impromptuslitteraires[at]gmail.com.
Ce thème nous a été suggéré par Cristel D 🙂

Récit d’une cigale dépitée

Je me suis fait enguirlander par une espèce de fourmi vindicative. Oui oui croyez moi les fournis ne sont pas prêteuses.

Que je vous raconte !

Cette année là, j’avais chanté tout l’été à en perdre ma voix ; j’ai été tellement occupée que je n’ai même pas trouvé de compagnon ; le sea, sex and sun, je suis passée à coté. Et voilà, je n’ai pas pensé une seule seconde à faire des provisions et que je n’aurai rien à boulotter quand la bise viendrait. Me voilà bien marrie et surtout très affamée. Qu’auriez vous fait à ma place ? Me recroqueviller sur un arbre et tendant un gobelet ?

Non ! Je suis donc allée cogner à l’huis de ma voisine pour lui demander de l’aide. C’est une fourmi et chacun sait que les fourmis sont prévoyantes et organisées. J’ai pensé qu’elle aurait de la compassion pour une pauvre cigale qui lui avait joué des concerti durant la belle saison ; un morceau de mouche, quelques vermisseaux ou quelques graines feraient très bien l’affaire. Eh bien ! Croyez moi, non seulement, elle ne fut pas accueillante mais elle m’interrogea sur mes faits et gestes de la saison passée. Je me suis crue au commissariat de police comme si j’étais une voleuse. Elle a même osé me dire que les restos du cœur n’étaient pas faits pour les chiens ! Oh je lui ai bien répondu que comme à la Société Générale, son intérêt était capital et que je la rembourserai jusqu’au dernier denier avant que le loup n’arrive, mais elle m’a jetée dehors en me disant d’aller danser…

Je me suis fait enguirlander…

Un commentaire sur « Je me suis fait enguirlander »

Les commentaires sont fermés.