Chez Ghislaine – 46 – la convocation

Des mots à placer : poser, pousser, presser –  Clé, choc, crise – ouvert, ambré, content

Ah quel choc, monsieur le commissaire, c’est comme je vous l’dit

Quand j’ai poussé la porte, j’ai posé les clefs sur le meuble dans l’entrée. J’étais pressée car j’étais en retard, un incident sur la ligne de métro, un suicide. Les gens sont bizarres quand même, vous ne trouvez pas monsieur le commissaire, se jeter sous le métro ; nous avons changé de rame mais  nous n’étions pas contents ! Enfin bref ce n’est pas le sujet.

J’ai d’abord été étonnée que le bureau soit ouvert, je m’en suis aperçue tout de suite car Monsieur Leroy utilise toujours un parfum d’ambiance ambré boisé. Il n’aime les odeurs de  renfermé. Je me suis avancée pour lui dire bonjour et là je l’ai vu comme je vous vois monsieur le commissaire, il était assis dans son fauteuil avec un trou dans le front qui dégoulinait de sang… J’ai d’abord dû calmer la pauvre Sophie sa secrétaire au bord de  une crise de nerf et je vous ai appelé…

Voilà Monsieur le commissaire

4 commentaires sur « Chez Ghislaine – 46 – la convocation »

  1. Merci Lilousoleil pour cet atelier 46
    Je suis venue prendre ton lien car celui déposé ne fonctionne pas
    Mais ce n’est pas grave je le prends en venant lire ton texte.
    Je suis restée sur ma faim dis donc .. Je voudrai bien savoir
    la suite et peut être aussi le début lol
    Merci beaucoup
    Bon sejour là où tu vas alors……….

    J'aime

un petit mot fait toujours plaisir

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s