Le poème du mardi – Histoire de roses

21 - tableau du samedi - L'heure du thé jacques jourdan
Clic

Comme pour le tableau du samedi je vous ai proposé cette toile, aujourd’hui je vous propose le poème ou plutôt le texte poétique qui y fait référence.

En écrivant l’histoire de la rose, il est impossible de ne pas dire quelques mots du langage des fleurs, cet idiome des amants que le cœur parla sans emprunter le secours des lèvres. En effet, la rose est encore la reine des fleurs allégoriques. Si l’épis de blé signifie l’abondance, l’ivraie, le génie du mal, la rose, à elle seule, suffit pour exprimer mille pensées bien différentes et souvent opposées. Ainsi la rose pompon signifie la gentillesse, les grâces enfantines ; le bouton de rose désigne une jeune fille ; la rose blanche indique l’innocence, le mystère, le silence ; le rose des quatre saisons, une beauté toujours nouvelle ; la rose à cent feuilles, la véritable beauté ; la rose musquée, la beauté prétentieuse et capricieuse ; la rose capucine, le faux éclat ; la rose mousseuse, l’amour voluptueux ; enfin la rose jaune, l’infidélité.

Th.P.Jullien, La Rose, étide histoirique horticole entomologique (1863)

Et maintenant  » Mignonne allons voir si la rose qui…

ET je vous assure que tout en écrivant, je suis enivrée de la délicate senteur de la rose élisabéthaine de Penhaligon (ceci pour les connaisseurs) qui me murmure de tendres et nostalgiques confidences.

3 réflexions sur “Le poème du mardi – Histoire de roses

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s