Bric à book – 262 – L’attente

 

photo de Kot pour Bricabook

Il était là perdu dans ces ruelles de la vieille ville. Pourquoi lui avait-elle donné rendez-vous dans ce coin où toutes les boutiques étaient taguées, les rideaux maquillés comme des voitures volées. La cigarette au bec, il se disait que décidément, il ne faisait pas bon d’être amoureux ; cette fille il l’avait dans la peau et il avait été était très malheureux lorsqu’elle avait quitté le squat. Pourquoi au juste, il n’en savait rien sauf qu’elle avait disparu et qu’il l’avait cherché dans toute la ville. Était-ce raisonnable, lui, flic gradé à la brigade des stups. Jamais il n’avait osé l’arrêter. Il avait pris des risques gigantesques trompant ses collègues. Il n’avait pas peur non, il était amer, amer et curieux ; aucune reconnaissance. Il ne s’était rien passé entre eux mais parfois les regards, les frôlements en disaient plus long…
Et voilà qu’aujourd’hui, suite au message aussi énigmatique que sibyllin, il faisait le pied de grue comme un premier communiant à son premier rendez-vous. Le bonnet noir sur la tête, le manteau kaki de chasseur du dimanche sur le dos, écharpe écossaise, il pensait être camouflé…
Tournant la tête à gauche, il ne vit pas le canon du revolver pointé sur lui depuis la ruelle perpendiculaire. Lucie arrivait, il fronça les sourcils en tirant sur sa clope…

6 réflexions sur “Bric à book – 262 – L’attente

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s