Août à la campagne

A chaque pas, des  sauterelles partent, crépitantes, pullulantes, comme des graviers projetés ; des graviers couleur de ce chaume même et de sa maigre mauvaise herbe salie de sable. Des gouttes inexplicables m’arrivent sur les mains. A peine pourtant si le ciel est brouillé de ces nuages en fibrilles et qu’on nomme queues de cheval. Encore des gouttes… C’est l’eau de l’orage d’hier restée dans les chalumeaux, et qui part comme les sauterelles, quand les pailles se relèvent après notre passage. « Ma grand-mère pouvait marcher pieds nus sur les chaumes, dit mon compagnon. Il y a une façon de pousser le pied qui courbe les tiges. Seulement il faut savoir. »

Henri Pourrat

8 août :
À la Saint-Dominique, te plains pas si le soleil pique.
10 août

S’il pleut à la Saint-Laurent, la pluie vient assez à temps.

Mais attention à la Sainte Radagonde

13 août :
S’il pleut le jour de Sainte-Radegonde, misère abonde dans le monde.
Le temps du 13 août, dure quatre jours.

14 août :
À la Saint Eusèbe, ponte de poule est faible.
Temps trop beau en août, annonce hiver en courroux.

 

5 commentaires sur « Août à la campagne »

un petit mot fait toujours plaisir

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s